Image default
Vie Pratique

MakeUp Eraser : le démaquillage à la serviette en microfibres, c’est bien ?

Rate this post

Le MakeUp Eraser m’intrigue depuis un petit moment. Cette serviette en microfibres pourrait se confondre avec une serviette à usage ménager. Elle m’intrigue tellement, je me demande comment elle peut bien réussir à démaquiller sans ajout de produit démaquillant…  Après avoir effectué le crash test chez moi, je souhaitais partager avec vous mon opinion au sujet de la serviette MakeUp Eraser. C’est parti !

Qu’est-ce que le Makeup Eraser ?

La serviette MakeUp Eraser nous vient tout droit de San Franscico et là-bas, toutes les beauty addicts se l’arrachent. Elle est 100% en polyester et dispose de deux faces, l’une plus douce sert à démaquiller et l’autre permet d’exfolier la peau de façon très légère. Sa promesse ? Retirer tous les maquillages, même les plus résistants rien qu’avec de l’eau tiède. Il est également possible de la laver plus de 1000 fois, ce qui la rend très économique et écologique. Vous pouvez la retrouver en exclusivité chez Sephora au prix de 19,90 €.

J’ai testé le MakeUp Eraser, ça vaut quoi ?

Étant plutôt dubitative à son sujet, je me la suis jouée élève modèle et j’ai respecté toutes les consignes à la lettre ! J’ai bien évidemment lavé la serviette MakeUp Eraser avant de me lancer comme recommandé. J’ai mouillé abondamment à l’eau tiède la serviette puis l’ai essorée. J’ai commencé par la partie la plus douce pour démaquiller ma peau et ensuite je l’ai exfoliée avec le revers de la serviette. J’ai effectué des mouvements circulaires pour enlever correctement mon maquillage.

Mes impressions pendant le démaquillage :

  • Alors certes la serviette MakeUp Eraser est très douce, en revanche je trouve que ce n’est pas des plus agréable. Le fait qu’il n’y ait pas de savon ou de matière qui fasse lien entre la peau et la serviette nous oblige à y mettre plus de force. On a tendance à tirer et appuyer sur sa peau pour retirer toute trace de maquillage. Ça m’a tellement gêné que j’ai mouillé la serviette à nouveau tout en l’essorant moins pour que cela glisse davantage sur mon visage et que le démaquillage soit moins brusque.
  • Néanmoins, on voit tout de suite que le maquillage se transfère de notre visage à la serviette. C’est assez impressionnant de voir que le fond de teint, la poudre, le liner, les produits à sourcils s’en vont tout aussi bien qu’avec un démaquillant lambda ! Petite exception et déception pour le mascara waterproof (contrairement à ce que la marque en dit) qui n’a absolument pas bougé de place … Après je n’ai pas voulu forcer et y laisser tous mes cils !
  • La partie exfoliante est plus agréable car étant démaquillée, j’y suis allée moins fort. C’est vraiment quelque chose de léger car la sensation d’exfoliation n’est pas présente. Le résultat, lui, est bien présent !

Mes impressions après le démaquillage :

  • Une fois démaquillée et exfoliée, ma peau avait l’air propre et très douce. Cependant, en passant un coton imbibé d’eau micellaire, j’ai constaté qu’elle n’était malheureusement pas débarrassée de toutes ses impuretés….
  • J’ai également dû démaquiller mes cils car la MakeUp Eraser n’a pas réussi à retirer mon mascara…
  • À la fin, la serviette était loin d’être propre et ne pouvait être utilisée à nouveau. Pas très pratique, tout ça.

Alors, on valide ou pas ? J’avoue avoir été hyper impatiente de l’essayer en voyant toutes les Américaines l’utiliser. Au final, je suis plutôt mitigée. Alors oui, la serviette MakeUp Eraser démaquille (presque) tout le maeke-up et laisse la peau douce. En revanche, je n’ai pas trop apprécié le démaquillage que je trouve trop agressif pour ma peau sensible. A moins de la mettre en machine tous les jours, il est impossible de n’utiliser qu’elle au quotidien sauf si l’on en possède plusieurs pour pouvoir alterner. Elle peut être très utile les soirs de grande flemme, en rentrant de soirée ou de manière occasionnelle.

Il est clair qu’elle ne fera partie de ma routine démaquillage car elle ne m’a pas simplifiée la vie et je souhaite rester fidèle à mon démaquillant.

Autres articles

Poudre Prep+Prime MAC : je l’ai testée 1000 ans après tout le monde

Irene

On n’est plus des pigeons : vivre de son blog, comment ça marche ?

Irene

Regardez ces photos si vous n’aimez pas votre peau

Irene

J’ai testé l’Open Spa Clarins : quel est mon avis ?

Irene

Skincare

Irene

Naked Urban Decay : une édition extra limitée !

Irene

Excès de chirurgie : comment le reconnaître ?

Irene

Connaissez-vous les soins Saint-Gervais Mont-Blanc ?

Irene

Porosité des cheveux : comment l’analyser ?

Irene

Too Faced lance un masque visage très olé-olé

Irene

Produits terminés #7 – TOP ou FLOP ?!

Irene

Mon vanity beauté pour un été en Corse

Irene