Image default
Vie Pratique

Pourquoi je ne poudre JAMAIS le contour de l’oeil

A l’heure du contouring, du baking, du strobing et autres joyeusetés beauté : on est habituée à superposer les couches de maquillage. Objectif ? Obtenir le teint parfait ultime, ce look « flawless » vu et revu sur les réseaux sociaux. Quitte à commettre de jolis beauty faux-pas. Parmi ces gestes : poudrer le contour de l’oeil à tout prix. J’ai tenté. Et ce fut un joli #FAIL comme on dit sur les Internets.

Pourquoi poudrer le contour de l’oeil ?

Poudrer le contour de l’oeil servirait à fixer le maquillage que vous avez posé sur cette zone. Autrement dit, empêcher que tout bouge, et avoir un contour de l’oeil absolument parfait…. d’un point de vue photo. Car oui, à l’origine, cette technique de maquillage est utilisée par les professionnels de la beauté pour optimiser les résultats makeup à l’occasion d’un shooting photo ou d’une apparition sur tapis rouge.

Désormais totalement démocratisée auprès des beautistas, la technique fait des émules. Aujourd’hui, bon nombre de femmes ont pour habitude de systématiquement poudrer le contour de l’oeil avec des produits plus ou moins adaptés. Les plus expertes piqueront directement les produits chouchous des makeup-artists : principalement de la « poudre HD », libre, ultra fine et transparente une fois posée sur le visage (elle est généralement blanche ou beige dans son packaging). Sur Youtube et Instagram, on peut observer moult influenceurs appliquer des énooooormes couches de poudre pour fixer leur contour de l’oeil.

Poudrer le contour de l’oeil : pire que mieux !

Evidemment, moi aussi j’ai voulu m’y mettre. Force est de constater que si le résultat est canon sous les projecteurs de mon mini studio photo dédié à Franck L… La réalité est toute autre :

  • Dès l’application, je trouve la zone un poil figée : c’est beaucoup trop maquillé et pas hyper flatteur pour moi.
  • Au bout d’une heure, j’ai déjà la zone HYPER marquée. Au point que mes interlocuteurs pensent que j’ai l’air très fatigué ou malade. Sympa… Toutes les petites ridules semblent ressortir au lieu d’être camouflées : vive l’effet rebond…
  • La zone est tout sauf lumineuse. J’avais pourtant misé sur un bel anti-cerne. Mais la poudre, elle, a tendance à bien matifier et faire perdre la peau en luminosité et en éclat. Ca se vérifie bien au niveau du contour de l’oeil, malheureusement.

Conclusion ? Je ne suis pas Kim Kardashian. Je ne vis pas sous les feux des projecteurs. Je peux sans doute me permettre un look un poil plus naturel : c’est d’ailleurs ce qui me sied le mieux, et ce avec lequel je suis le plus à l’aise à titre personnel.

La raison de ce #FAIL monumental ?

Poudrer le contour de l’oeil de façon intense n’est pas le truc le plus recommandé de la Terre pour celles et ceux qui vivent « dans la vraie vie », loin du red carpet et autres joyeusetés. D’autant plus lorsqu’on a la zone sèche et/ou déshydratée :

  • La peau du contour de l’oeil est hyper fine – c’est d’ailleurs la zone du visage où la peau est la plus fine et délicate. C’est souvent à ce niveau-ci que les premiers signes de l’âge apparaissent, à mon plus grand désarroi… Et c’est la raison pour laquelle il est impensable pour ma peau de se passer d’une crème dédiée à ce niveau-ci. Du coup, poudrer à outrance aura tendance à accentuer lesdits signes de l’âge et autres soucis de déshydratation.
  • De plus, cette zone a tendance à souffrir de petits problèmes de micro-circulation et/ou de rétention d’eau. Ce qui donne alors naissance à des cernes colorés ou gonflés. Poudrer à outrance (en pratiquant le baking, par exemple) risque au contraire de ternir ladite zone. Alors qu’en fait : il faut apporter de la lumière à cet endroit.
  • Les poudres transparentes type poudre HD Make up For Ever, celle de chez Kat Von D, ou Translucent Powder Laura Mercier (Poudre Libre Fixante), pourtant hyper plébiscitée, contiennent du talc… qui va magiquement marquer TOUTES les zones disgracieuses au fil de la journée.

Vous l’aurez compris : pour moi, poudrer mon contour de l’oeil à outrance avec une poudre HD c’est l’assurance de prendre 10 ans dans la tronche.

Alors, comment faire ?

Personnellement, j’ai la chance de ne pas trop avoir de cernes – hormis une vilaine tâche apparente sous l’oeil gauche. Je sais donc que mon cas n’est pas très complexe, hormis la déshydratation qui marque illico presto sur cette zone. Je me contente donc d’utiliser des anti-cernes et/ou des correcteurs à la texture fluide, un poil épaisse (pour le confort, mais pas trop non plus pour ne pas alourdir) et lumineux. Je tapote le correcteur sur la zone jusqu’à la paupière mobile. J’étire au niveau des petites ridules pour que ça ne file pas dans les plis. Et basta. Quitte à ce que mon maquillage évolue un poil au fil de la journée : je préfère avoir le contour de l’oeil moins maquillé à 18h, plutôt qu’un contour de l’oeil tout sec et tout ridé.

A la limite, si je tiens à poudrer très légèrement, je vais veiller à miser sur une poudre qui n’est pas trop matifiante, et qui est davantage adaptée au contour de l’oeil. Pour moi, la Secret Brightening Powder Laura Mercier est mille fois plus jolie sur un contour de l’oeil. C’est une texture plus fine, ça illumine la zone tout en fixant. Et surtout, on n’en applique pas trop : on ne pratique pas la technique du baking recommandée par tous les influenceurs. Voilà, vous savez tout !

Tags: anti-cerne, baking, contour de l’oeil, correcteur, fixer le contour de l’oeil, fixer le maquillage, laura mercier, maquillage, poudre matifiante, poudrer le contour de l’oeil

Autres articles

« Maillot pupute » : pourquoi cet institut fait-il du slut-shaming ?

Irene

10 cadeaux de Noël beauté à moins de 10€

Irene

Après une pétition des fans d’Aaliyah, MAC lance une collection

Irene

Les meilleures crèmes solaires teintées adaptées à chaque type de peau

Irene

Coupe de cheveux : à savoir avant d’adopter la frange

Irene

Nettoyage du visage : et si je vous avais raconté des bêtises ?

Irene

Selon une étude, manger des pâtes éviterait le surpoids

Irene

News de la semaine #1

Irene

Comment Snapchat et Instagram incitent à la chirurgie esthétique

Irene

J’ai enfin réussi à lutter contre les démangeaisons cutanées

Irene

Brushing réussi en quelques minutes : challenge accepté !

Irene

Voici la lotion visage la plus incroyable du marché

Irene