Image default
Vie Pratique

Digital Sensor Babyliss : le sèche-cheveux du futur

Rate this post

Il est arrivé dans ma boîte aux lettres au mois de juin dernier, celles qui me suivent sur Instagram Stories se souviennent particulièrement de mes dons d’actrice (!!) pour vous le dévoiler, à quelques jours de sa sortie sur le marché Français. Depuis, j’ai amplement pu essayer le Digital Sensor Babyliss, afin de vous livrer comme promis une revue en bonne et due forme.

Qu’est-ce que le Digital Sensor Babyliss ?

« Oui, ok Franck L, on sait ce qu’est un sèche-cheveux !!! Pas besoin de nous l’expliquer ». Je vous arrête tout de suite : un sèche-cheveux, c’est plus technique qu’il n’y paraît. C’est même carrément technique, à vrai dire !
Je me souviens d’ailleurs d’une sacrée prise de tête chez Darty il y a plusieurs années, lorsque j’étais partie en quête vitale d’un nouvel appareil. Je m’étais retrouvée dubitative, face à plein d’explications assez barbares et sans avoir la possibilité de tester pour comparer. Il faut dire que j’avais une peur bleue de faire un mauvais investissement, et de me retrouver avec un sèche-cheveux hyper nul comme ceux que la plupart des hôtels nous mettent à disposition (vous voyez, ceux qui ne soufflent pas et ne sèchent rien, tout en rendant le cheveu tout moche ?! ah ah !).

Bref, revenons à nos moutons notre fameux Digital Sensor Babyliss, donc. Pour faire simple, il promet bien sûr de sécher les cheveux (évidemment !!!), avec intelligence et rapidité. Grosso modo :

  • le moteur de l’appareil anticipe vos besoins.
    Du coup, il s’adapte à l’embout que vous avez pluggé au sèche-cheveux pour ajuster la vitesse et le fux d’air nécessaire à votre coiffure.
  • le flux d’air est inspiré des prouesses aéronautiques.
    Promis pour celles qui ont peur du vide, il ne s’agit pas là d’un aller simple pour un tour dans l’Espace. Pour vulgariser la chose au maximum, disons l’aspiration, la compression et la propulsion de l’air ont été très bien optimisées. Résultat, la marque peut se targuer d’avoir réussi à développer un flux d’air deux fois plus rapide que ce qu’on peut observer chez la concurrence. Vous l’aurez donc compris : qui dit flux plus rapide dit… séchage plus rapide ! Mais ça, on en reparlera plus bas.
  • Trois embouts fournis avec l’appareil.
    Histoire de bien s’adapter à vos cheveux et à la coiffure recherchée, Babyliss a inclus trois embouts dans son pack : un concentrateur 6x90mm pour le lissage, un concentrateur 4x75mm pour les brushing, ainsi qu’un diffuseur à 15 picots pour les cheveux bouclés/ondulés.
  • Une volonté de protéger le cheveu. 
    La température est réglée constamment à 70°C à la surface des cheveux, pour davantage de souplesse. Une technologie anti-électricité statique a également été intégrée dans le produit.

Comment utiliser le Digital Sensor Babyliss ?

L’idée n’est pas nécessairement de vous apprendre à faire un brushing. Mais plutôt de vous montrer qu’il existe juste trois boutons sur le produit. C’est vraiment simple comme bonjour :

  • Un bouton ON/OFF : jusque là, rien de très compliqué…
  • Un bouton pour choisir le mode de séchage (douceur pour les cheveux fins et sensibles, ou intense pour les cheveux épais et/ou longs)
  • Un dernier bouton qui permet de diffuser une touche d’air froid

Enfin, la marque a travaillé sur un appareil qui se veut largement plus léger que l’offre actuelle, toujours dans l’optique de faciliter le coiffage et le séchage.

Mon avis sur le sèche-cheveux Digital Sensor Babyliss

Vous me connaissez, je me sèche les cheveux systématiquement. Il est très rare de les laisser sécher à l’air libre, ça n’arrive qu’en vacances ! Je refuse de sortir dans la rue la tête humide (je tombe malade illico presto !), et c’est une gestuelle nécessaire pour mettre en place ma frange. Sport oblige, je me lave les cheveux plusieurs fois par semaine. J’attends de mon sèche-cheveux qu’il soit rapide et efficace, sans assécher ma fibre capillaire ni même altérer ma couleur de cheveux.

Le look 
Les goûts et les couleurs ne se discutent pas, certes. En ce qui me concerne, je trouve ce sèche-cheveux très sobre. J’apprécie aussi le fait qu’il ne soit pas trop grand et donc facile à glisser dans ma valise (je voyage beaucoup et j’emporte systématiquement mon sèche-cheveux avec moi #FilleObsessionnelle).

La prise en main 
On m’avait tellement fait l’éloge de la légèreté du produit que je m’attendais à un poids plume. Il ne faut pas rêver, il s’agit tout de même d’un appareil complexe avec un moteur à l’intérieur. Mais il faut reconnaître que Babyliss a fait un réel effort sur ce point : lorsque je me lance dans un brushing, je ne ressens pas de fatigue au moment de travailler l’arrière du crâne. Le manche est suffisamment long pour qu’on l’ait bien en main, ce qui est fortement appréciable. Pas besoin de faire des contorsions de doigts (ça sent le vécu pour d’autres appareils, ah ah !) pour appuyer sur la touche d’air frais.

Le séchage 
S’il y a bien un truc dingue sur ce produit c’est ça : le temps de séchage est effectivement hallucinant. Pourtant, j’optimisais déjà le truc à fond avec ma serviette en microfibre dont je vous parle tant ici ou sur Instagram Stories. Là, en à peine deux minutes, j’ai les cheveux secs. C’est fou et tellement appréciable – surtout en rentrant du sport le matin, quand je dois très vite me mettre au boulot. A titre d’info, j’utilise le mode douceur.

Le résultat 
J’ai testé ce produit dans des conditions très et moins optimales pour mes cheveux. A savoir, sans lissage brésilien puis après un lissage. Forcément, quand le lissage est là : c’est parfaitement parfait. Mais ce qui m’intéressait davantage, c’était le test sur la fibre capillaire sur des cheveux n’ayant plus subi de lissage depuis très longtemps. Effectivement, je n’ai pas eu de problème d’électricité statique ou de frisotti désagréable. Le cheveu était bien lissé pendant le brushing, et très brillant.

Les infos pratiques sur le Digital Sensor Babyliss

225€ sur Darty.fr, Fnac.com, Sephora.fr et Babyliss.fr

Publi-rédactionnel

Tags: babyliss, digital sensor, sèche cheveux, sécher les cheveux

Autres articles

Le jour où le soin à la vitamine C a changé ma vie

Irene

Epilation maillot : tout ce qu’il faut (vraiment) savoir

Irene

Dermacol – J’ai testé le fond de teint le plus couvrant du monde

Irene

Rouge Velvet The Lipstick Bourjois, le meilleur rouge à lèvres mat ?

Irene

Le strobing : la tendance maquillage à l’inverse du contouring

Irene

Soins thalasso : les incontournables

Irene

10 masques visage incontournables

Irene

Bouton de fièvre : mes conseils pour en venir à bout

Irene

Hiver & peau sèche – ma routine de soins #13

Irene

Morphologie coiffure : quelles coupes pour ma forme de visage ?

Irene

Dans les coulisses – Au royaume du fake, les menteurs sont rois

Irene

Palette Vice 4 Urban Decay : mon premier test

Irene