Image default
Santé

Quand faut-il faire une désensibilisation allergie ?

Rate this post

Quand faut il se faire désensibiliser ? Dès que l’allergologue a acquis la certitude de l’implication d’un ou plusieurs allergènes dans la maladie concernée. La désensibilisation est d’autant plus efficace qu’elle est prescrite peut précocement, avant que des complications ne s’installent, notamment au niveau du poumon (asthme). Pour cela, un interrogatoire précis du malade et son examen clinique complété de tests cutanés sont essentiels. La personne peut alors recevoir un traitement spécifique.

L’instauration d’un traitement de désensibilisation spécifique ne peut être envisagée que chez un malade parfaitement motivé et informer.

À qui s’adresse une désensibilisation ?

La désensibilisation s’adresse surtout aux patients porteurs d’une conjonctivite, d’une rhinite ou d’un asthme allergique dont on a formellement identifié le ou les allergènes en cause.

Chez l’asthmatique, le traitement de désensibilisation spécifique ne se sera entrepris qu’une fois l’asthme parfaitement équilibré par un traitement médicamenteux approprié. Attention cependant, certains traitements et certaines maladies constituent une contre-indication à la désensibilisation. On ne débute par un traitement de désensibilisation en cours de grossesse, mais la grossesse n’est pas une contre-indication à la poursuite, à dose stable ou réduite, d’une désensibilisation déjà commencée.

Durée du traitement allergie

on juge l’efficacité d’une désensibilisation spécifique au bout de six mois à un an, selon la technique utilisée, l’allergie et la pathologie concernée. Si l’amélioration notable, la désensibilisation devra être maintenue au minimum pendant trois ans plus.

Il existe une corrélation entre l’efficacité de la désensibilisation et la dose d’allergènes administrés. Il y a aussi un lien étroit entre la durée du traitement de désensibilisation et la persistance de ces effets à long terme. Un malade qui arrête trop tôt un traitement de désensibilisation, augmente sensiblement ses possibilités de rechute à plus ou moins long échéance. C’est malheureusement souvent le cas, dès qu’une personne se bien, elle a tendance à arrêter son traitement.

Quelle est l’efficacité d’une désensibilisation

la désensibilisation d’allergie est un traitement efficace sous quatre conditions :

  • l’allergène responsable doit être identifié
  • le traitement doit être suivi régulièrement
  • il doit apporter des doses cumulées d’allergène importantes
  • si il doit être suffisamment prolongé

Moyennant quoi la protection et le plus souvent excellente.

À retenir sur la désensibilisation

la désensibilisation est actuellement le seul traitement de fond de l’allergie, c’est-à-dire de traitement de la cause de la maladie. L’allergie est due à une réactivité exagérée du système immunitaire. Notre organisme réagit à des substances présentes dans l’environnement, appelé allergènes, qui sont normalement inoffensives (pollen, poils d’animaux, acariens, moisissures…). Ces allergènes provoquent chez certaines personnes des maladies comme la conjonctivite, la rhinite ou l’asthme.

  • Une désensibilisation pour une rhinite allergique réduit les risques de développer un asthme
  • le traitement est d’autant plus efficace que la mise en place de la désensibilisation et précoce
  • plus un traitement est bien suivi sur la durée recommandée plus l’effet durera dans le temps.

Autres articles

Tout savoir sur la protection solaire

Irene

L’huile de fenugrec est-elle un antiride des yeux efficace?

Irene

Le secret de 20 aliments pour lutter contre la fatigue !

Irene

Massage pour les rides autour des yeux

Irene

Œil de perdrix et durillon : remèdes de grand-mère pour en venir à bout !

Irene

Masque bœuf haché, huile olive et oeuf

Irene

Manque de sommeil : découverte étonnante !

Irene

L’huile de noisette pour les rides des yeux

Irene

Complément alimentaire : prendre ou éviter ?

Irene

Maque à la papaye

Irene

Centre de bronzage : ça marche ?

Irene

Tout sur le bronzage , infos.

Irene