Image default
Vie Pratique

Le lissage brésilien : 5 ans après, j’en pense quoi ?

Rate this post

Voilà déjà cinq ans que le lissage brésilien est entré dans ma vie. Avouons-le, sans lui, ma vie capillaire n’aurait été que désordre et désarroi. Depuis que je le pratique, mes cheveux me posent moins de souci. Vous êtes nombreuses à me poser des questions au sujet du lissage brésilien. Et même si les billets à ce sujet sont nombreux sur Franck L, je me suis dit qu’une (petite) piqûre de rappel ne pourrait pas faire de mal.

EDIT DU 24 Juillet 2017 :
Vous êtes des milliers à arriver ici pour en savoir plus sur le lissage. Bienvenue ! J’ai publié plusieurs articles ICI à ce sujet, toutes les réponses à vos questions s’y trouvent. Si vraiment, il n’y a pas de réponse à votre question, n’hésitez pas à la poster en commentaire : j’y répondrai dès que possible. Notez que je ne travaille pas pour un salon de coiffure ou des marques de lissage et que je ne suis pas coiffeuse : je ne donne pas suite aux demandes personnalisées.

Pourquoi ai-je commencé à pratiquer le lissage brésilien ?

Car j’avais une crinière de lionne. Mes cheveux n’étaient ni ondulés ni lisses : ils étaient juste particulièrement mousseux. Ils gonflaient pour un rien et je ne parvenais pas à réaliser de brushing toute seule à la maison. Même les coiffeurs se fatiguaient en brushant mes cheveux : certains me fuyaient quand ils me voyaient entrer dans le salon, de peur d’avoir trop mal aux bras (véridique !). Et puis, il suffisait d’un peu d’humidité pour que les frisottis règnent en maîtres sur mon crâne. Bref, j’avais besoin d’ordre dans ma vie.

Pourquoi le lissage brésilien, plutôt qu’autre chose ?

Parce que cela venait d’arriver sur le marché – on en entendait d’ailleurs très peu parler quand j’ai commencé. Et qu’en tant que beauty addict pure et dure, je voulais absolument tester ce truc ! On m’a proposé d’essayer le lissage japonais mais ça ne me disait rien. Avec le lissage brésilien, j’appréciais le fait qu’on ait les cheveux souples et pas raides comme des baguettes.

Le lissage brésilien et moi

A l’époque, j’étais blonde (!!!!). Mes cheveux souffraient vraiment des décolorations. Et le lissage brésilien les a bien aidés à redevenir beaux et présentables. Et puis, en plus, je n’avais plus besoin de me coiffer ! Mes cheveux ne gonflaient plus, ils pouvaient sécher à l’air libre et laisser de jolies ondulations naturelles une fois secs. Bref, c’était le paradis.

Tout d’un coup, je suis passée du côté obscur de la force et j’ai trop forcé sur le lissage brésilien. Tout d’un coup, j’étais devenue comme ces nanas qui font trop d’injections de botox et ne s’en rendent pas compte. Ma tête était… PLATE !!! Mes cheveux n’avaient plus de joli volume naturel et maîtrisé. Au contraire, je cherchais à leur donner du volume. Bref, c’était le monde à l’envers ! Pendant un an et-demi, je n’ai donc plus fait de lissage brésilien. Je me suis uniquement contentée des bordures du crâne qui ont tendance à frisotter de façon peu harmonieuse.

Maintenant, je fais un lissage brésilien sur l’intégralité de la tête tous les 8-9 mois en moyenne. J’en fais de manière plus régulière pour les bordures du cuir chevelu et la frange où j’ai un sacré épi très difficile à dompter.

Le lissage brésilien, à savoir avant de vous lancer :

  • le lissage brésilien peut vraiment aider à vous coiffer. Dans certains cas, il peut même vous aider à avoir une coupe de cheveux que vous n’auriez jamais pu envisager auparavant (exemple, la frange !! Ca sent le vécu, ah ah !). Que les choses soient claires : si la plupart du temps je ne travaille pas mes longueurs, ma frange, quant à elle, est brushée dès qu’elle est lavée. Le lissage brésilien va assouplir mon épi, par exemple, mais ne le fera pas disparaître à tout jamais.
  • ça aide à donner les cheveux plus souples mais n’en faites pas trop tout le temps, sinon vous perdrez beaucoup trop de volume capillaire.
  • pour que le lissage brésilien tienne le plus longtemps possible, évitez les soins capillaires à base de sulfate
  • je recommande de faire le lissage brésilien en rentrant de vacances. Si vous les moyens, vous pouvez évidemment en faire un avant les vacances d’été et un autre dans les semaines suivant votre retour. Ainsi vous pourrez ne pas vous coiffer en vacances 😉
  • De manière générale, gardez bien en tête qu’un lissage brésilien a tendance à matifier légèrement la couleur de vos cheveux (quand il s’agit d’une coloration, évidemment). Donc, faites comme moi : 1/ couleur 2/ lissage deux semaines plus tard 3/ couleur 3 semaines plus tard.

Si vous souhaitez absolument réaliser votre lissage brésilien où je le fais depuis des années, n’hésitez pas à prendre rendez-vous au salon de coiffure Le 58 (c’est le salon de ma meilleure amie !) à Paris.

Enfin, si vous avez des questions, n’hésitez pas à laisser un petit message via les commentaires. Je vous répondrai avec plaisirs.

Tags: avis, cheveux, cheveux lisses, coiffure, lissage brésilien

Autres articles

Etes-vous sûre de placer vos cheveux du bon côté ?

Irene

Excès de chirurgie : comment le reconnaître ?

Irene

Acné du visage : identifiez-la pour bien la traiter

Irene

Comment contacter facilement un voyant ?

administrateur

Rubber Mask Dr Jart : le crash test en vidéo

Irene

Le maquillage licorne Too Faced existe vraiment

Irene

Digital Sensor Babyliss : le sèche-cheveux du futur

Irene

Maquillage pas cher : 15 boutiques pas chères à visiter

Irene

YES ! Fanny Maurer, ambassadrice rock pour Clarins

Irene

BILLETS A CLASSER (patience !)

Irene

Cicatrices d’acné : comment les faire disparaître ?

Irene

Pourquoi acheter un camping-car d’occasion ?

Journal