Image default
Vie Pratique

J’ai acheté un fer à onduler, je ne peux plus m’en passer

Rate this post

Je le regarde avec les yeux de l’amour. Je le chéris comme jamais. Son arrivée est apparentée au plus beau jour de ma vie. Je l’appelle « mon précieux ». Tel Golum, je le protège du regard envieux de mon entourage. Ou du moins, ça c’est ce qu’il se passe dans mes rêves. Car mon fer à onduler a beau être sensationnel, il ne faut pas non plus s’emballer ! Et entre nous soit dit, je ne vois pas comment mon copain qui a trois poils sur le caillou pourrait me le piquer… Bref. Il n’empêche que ce fer à onduler ne me quitte plus. Il fallait que je vous en parle.

Le fer à onduler et moi

La première fois que j’ai croisé sa route, c’était au 58, le salon de coiffure de ma meilleure amie. Pauline arborait de très jolies ondulations, à la wavy-Beyoncé. Je trouvais ça magnifique, et je me suis permis de lui demander quel était son petit secret. Elle a alors sorti un fer à onduler d’un placard, m’expliquant que ce drôle d’appareil était la clef du truc. Ca a cogité. Pendant au moins deux longues années (la fille très lente à la détente pour acheter des trucs, ah ah). Et puis, en traînant sur Internet, j’ai fini par cliquer sur le bouton « acheter ». Bim, l’affaire était dans le sac.

Qu’est-ce qu’un fer à onduler ?

Mes pérégrinations inintéressantes à souhait ne vous expliquent toujours pas ce qu’est un fer à onduler. Et surtout en quoi il diffère d’un classique fer à friser ou fer à boucler. Car j’imagine que vous êtes des êtres de lumière, dotés d’une intelligence hors-norme. Et que vous avez particulièrement bien compris à quoi diable peut bien servir un fer à onduler. BAH A ONDULER LES CHEVEUX, QUOI !

Elémentaire, mon cher Watson. Mais les dieux du cheveux ont décidé qu’un fer à onduler diffèrerait grandement d’un fer à boucler. Car il ne possèderait trois espèces de plaques-rouleaux, dans lesquels les cheveux se glisseraient pour former une vague au contact de la chaleur. Résultat ? Point de boucles. Encore moins des anglaises (Dieu soit loué !). Mais plutôt des vagues qui s’apparenteraient presque à des beach waves, l’effet salé-poisseux en moins (Alleluia !).

Mon avis sur le fer à onduler acheté

J’ai longtemps étudié le marché du fer à onduler avant de sauter le pas, lisant tantôt des avis par-ci, regardant des tutoriels par-là. Et je suis finalement vite revenue à mon choix initial : un fer à onduler Babyliss, issu de la gamme professionnelle. Tout simplement car je fais complètement confiance à cette marque qui m’accompagne depuis toujours (souvenirs de mon premier fer à lisser qui, 15 ans plus tard, fonctionne toujours !!!) et que je n’ai jamais été déçue par les produits que j’ai en ma possession. Disons que j’ai misé sur la valeur sûre, en somme. Voici en vrac ce que j’ai pensé de l’appareil :

  • Très facile à utiliser sans avoir besoin de lire la notice : bouton pour « ouvrir/fermer » l’appareil afin de le ranger, bouton on/off, mollette pour choisir la température de chauffe (pas mal de choix), un petit trépied intégré pour pouvoir poser le fer lorsqu’il est chaud.
  • Le kit contient plusieurs accessoires : une espèce de petit tapis pour poser le fer, comme les pros. Et deux espèces de gants pour ne pas se brûler : je ne les ai pas utilisés.
  • A la longue, l’appareil est plutôt lourd. Disons que c’est un appareil professionnel : il est plutôt conçu pour que quelqu’un vous coiffe avec. Mais il reste maniable malgré tout.
  • Les ondulations se dessinent parfaitement et rapidement. Pour moi, la promesse est amplement tenue.

Infos pratiques

BaByliss PRO BAB2269TTE Fer a Boucler et Onduler Titanium Tourmaline Pulse Triple Barrel – environ 58€ sur Amazon

CLIQUEZ POUR VOIR LE PRODUIT

Tags: babyliss, fer à friser, fer à onduler

Autres articles

Laisser sécher les cheveux naturellement abîmerait plus les cheveux

Irene

Comment tester du maquillage en magasin sans attraper d’infection ?

Irene

Ce peeling pour les pieds est une catastrophe

Irene

Points noirs : connaître son ennemi pour mieux le combattre

Irene

YES ! Fanny Maurer, ambassadrice rock pour Clarins

Irene

Pourquoi tant de mépris envers les influenceurs ?

Irene

Fond de teint Hello Happy Benefit : mon avis

Irene

Epilation maillot : tout ce qu’il faut (vraiment) savoir

Irene

Excès de chirurgie : comment le reconnaître ?

Irene

Le maquillage licorne Too Faced existe vraiment

Irene

Leçons de maquillage

Irene

Boutons : pourquoi cette folle envie de les percer ?

Irene